Site d'echanges d'idées des sauvaginiers chassant en flandre maritime
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 info et debats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: info et debats   Mer 27 Avr - 16:46

info du president des chasseurs du pas de calais





Par Willy Schraen,

Président de la fédération
des chasseurs du Pas-de-Calais
PMA BECASSE :
décision maitrisée ou suicide collectif ?
Il me fallait prendre la plume pour vous dire ô combien l'heure est grave pour la chasse
des migrateurs. Vous me direz, jusque là rien de nouveau ! Nous sommes malheureusement
habitués à voir notre droit d'être chasseur fondre comme neige au soleil, malmené
par les répétitives boutées politico-écologistes de nos adversaires idéologiques ou
politiques.
Mais aujourd'hui, plus question d'accuser telle association anti-chasse, tel préfet écolo
ou tel ministre soit disant corrompu à l'anti-chasse, pour sortir blanchi devant nos chasseurs
de base, de la catastrophe que nous venons de vivre. Ceux sont des chasseurs, et
personne d'autre, qui ont décidé d'instaurer un PMA bécasse au niveau national.
Nous nous sommes donc retrouvés à Paris il y a quelques jours pour participer au
congrès de la FNC, dont le principal objectif consistait, après débat, à la création d'un
PMA national bécasse.
Nous savons tous que cet oiseau mérite une attention particulière, notamment dans
ses prélèvements et il est normal que les élus de la chasse française abordent ces questions
de fond. Si nous voulons continuer à chasser les oiseaux migrateurs de façon durable,
noud devons trouver une parade aux dérapages quantitatifs dans les prélèvements,
tant pour la gestion de l'espèce que pour la protection de notre image. Je suis moi
même à l'origine d'une demande qui permettrait de sanctionner les huttiers dans le cas
d'un dépassement du PQG dans les huttes.
La présentation a bien vite été faîte, et j'ai compris très rapidement que le sort de notre
bécasse, comme celui des 1,3 million de chasseurs semblait scellé. Quelques interventions
contre cette mesure, comme pour bien justifier le terme de débat, ont précédé le
vote public à l'appel du nom de chacun (le vote secret ayant été refusé) et le tour était
joué.
Une écrasante majorité a donc donné raison au président Baudin et à son ami Douard
(président de l'Ile et Vilaine qui avait déposé ce projet) sous les applaudissements d'une
salle en liesse (là, j'exagère un peu), fière d'avoir accompli son devoir d'élu du peuple et
d'avoir entendu enfin la volonté des chasseurs de migrateurs.
Ce grand moment de démocratie restera en effet dans les anales !
Je venais donc de prendre mon premier bain de politique cynégétique nationale et je
peux vous dire que son eau glacée n'a pas fini de me faire tousser.
Vous me direz, dans le fond, où est le problème ? Un PMA se définissant avec un carnet
de prélèvement universel individuel (pour inscrire précisément ses bécasses tuées
pendant la saison) et un carnet de 30 bagues pour chaque chasseur ne semble pas si
catastrophique que cela ; hormis le fait que ce sont encore nos chasseurs qui vont devoir
se promener avec ces bagues, eux qui " croulent " déjà sous la paperasserie réglementaire.
Tout le monde sait très bien qu'un PMA est une proposition émanant des chasseurs,
dont le ministre dispose à sa convenance. En clair, je ne doute pas que Mme Kosciuko-
Morizet soit bien à l'écoute de nos propositions, mais qu'en sera t-il demain? Autre ministre,
autre approche de la pratique de la chasse. Pour répondre à la demande de certains,
il nous a été garanti que c'est bien la FNC qui maitrisera le nombre de bécasses prévues
pour chacun, mais pour l'instant le texte de loi actuel ne permet pas ce genre de choses.
On nous a donc bernés : à moins de modifier la loi qui régit le PMA, ce à quoi les ministères
successifs se refusent, nous n'avons aucune possibilité de garantir l'avenir de cette
chasse. Demain, peut-être que nous n'en chasserons plus que 15 par chasseur pour la
saison ou même beaucoup moins !
La solution de bon sens consistait à adopter un Plan Quantitatif de Gestion, qui se gère
au niveau départemental sous la houlette du conseil de la chasse et de la faune sauvage
où les chasseurs peuvent encore s'exprimer et défendre honnêtement leurs intérêts.
Comme ce n'est pas le cas, nous allons donc devoir, apparemment dans l'urgence, mettre
tout un système (carnet et bagues) en place dans chaque département et ce dès la
prochaine saison de chasse. Le Pas-de-Calais est un département qui connait une forte
migration de cet oiseau et chaque chasseur devra bien sûr se munir de ce nouvel outil.
Je pense alors aux départements où cet oiseau reste occasionnel, mais où les chasseurs
qui rêvent de le rencontrer seront contraints de faire la même démarche alors qu'ils n'en
tirent même pas une par an. Ridicule !
Le coût sera bien sûr à la charge de chaque fédération, donc de tous les chasseurs. Le
prix d'un carnet complet devrait tourner autour de 50 centimes d'euros, mais il faut y
ajouter les frais d'envoi, puis de retour à la fédération, le coût du traitement des données
et pour finir l'envoi de tout cela à Paris, direction la banque de données du Club
National des Bécassiers. Les chasseurs du Pas-de-Calais devraient donc débourser environ
60 000 euros, d'après mes premières estimations. Comme vous le voyez, une broutille
! En nous projetant dans l'avenir, nous pouvons aisément penser qu'au bout de
deux ou trois PMA, la banqueroute de la chasse française ne sera pas loin.
Entrons maintenant dans le vif du sujet ! La bécasse française vient de se voir attribuer,
non pas un PQG maîtrisé, mais bien ce que tous les anti-chasses attendaient depuis longtemps
: un quota de prélèvements sur un migrateur. Et c'est bien là que les choses se
compliquent. La connaissance de la dynamique de reproduction de cet oiseau est très
fragmentaire. Au delà de l'Oural, nous avons peu de données fiables sur des territoires
quasiment vierges de toute démarche scientifique. Même sur la partie européenne du
territoire russe, comme nous avons pu le voir l'été dernier, il est très difficile de savoir
réellement ce qui se passe. Et ce n'est pas une équipe de trois ou quatre personnes qui
vont juger de la reproduction d'une espèce à l'échelle d'un continent. Tout cela pour dire
que le jour où on nous demandera de fournir des preuves scientifiques sur les populations
de bécasses, pour maintenir notre chasse, comment allons-nous faire ? On pourra
toujours compter celles qui passent chez nous, mais est-ce que cela sera suffisant ? Nous
savons bien que non ! Avant de nous lancer dans ce PMA, il fallait accentuer les études
scientifiques pour agir en connaissance de cause. La chasse française vient donc d'offrir
un cadeau inespéré à ses opposants, celui de pouvoir enfin espérer contrôler tous les
prélèvements de gibiers migrateurs sur le territoire national. Messieurs les sauvaginiers
et autres chasseurs de pigeons ou de grives, préparez vos mouchoirs !
D'autres espèces sont déjà largement dans le " collimateur " de nos politiques. Grives,
alouettes, sarcelles d'été et d'hiver, limicoles et quelques autres anatidés qui feront malheureusement
les frais de cette nouvelle orientation. Nous avons mis le doigt dans l'engrenage,
et maintenant comment faire pour que tout le bras n'y passe pas ? J'ai souvent
imaginé un avenir difficile pour la chasse, mais je ne pensais pas que mes enfants se promèneraient
un jour au gabion ou dans les plaines avec leurs 20 carnets, leurs 600
bagues et leurs 3 crayons de couleur différente pour pouvoir être en règle avec la pratique
de chasse, telle que nous l'avons définie en 2011.
La méthode est suicidaire et je ne manque pas d'arguments pour le prouver, mais il y
en à un qui me choque plus que tous les autres. Un peu de mathématique s'impose !
Nous sommes donc 1,3 million de chasseurs, à avoir reçu 30 bagues chacun. Ce qui nous
fait un " quota " possible de prélèvements bécasses de 39 millions d'oiseaux pour la
France entière. Les estimations (peu fiables, je vous l'accorde) produites par le club national
des bécassiers parlent de 10 à 12 millions de bécasses pour l'Europe entière.
J'attends l'arrivée du prochain ministre écolo pour savoir comment nous allons justifier
un tel prélèvement théorique, qui est quatre fois supérieur à la population européenne
de cet oiseau. (Ça doit déjà bien rigoler à la FNE ou à la LPO).
Mais alors pourquoi cela ?
Tout d'abord, pour bien comprendre le mécanisme du PMA bécasse, il faut retourner
(comme d'habitude malheureusement) aux tables rondes. Eh oui, on ne sait pas encore
tout de ces " négociations capitulations "! En effet, lors des différentes signatures concernant
le gibier d'eau (date de chasse, moratoire, ouvertures différées...), il reste certains
volets à mettre en application qui n'ont jamais étaient mentionnés, dont le fameux PMA
bécasse faisait partie. Alors, là, je dis stop ! Les décisions qui ont été prises lors de ces
tables rondes ne reflètent en rien la volonté de la majorité des chasseurs de terrain.
Nous subissons, chaque jour de chasse, cette catastrophe politique et je pensais que
nous avions enfin compris qu'il fallait surtout ne plus prendre de risque avec cette
méthode, et encore moins appliquer un énième accord issu de ces négociations. Nous
sommes donc bien dans le cas d'un nouvel élan de générosité cynégétique ! Nous vous
donnons la bécasse et vous nous donnerez ce que vous pouvez donner ! On connait cela
par coeur, et on sait très bien ce qui se passera !
Voyons maintenant aussi les choses de façon plus intimiste. Qui se trouve réellement
derrière cette volonté ? Tout d'abord, il y a nos amis bretons (ou tout au moins leurs dirigeants
cynégétiques), qui utilisent, depuis quelques années maintenant, ce système et
qui voulaient absolument nous vendre leur méthode de chasse. Comme on me l'a rappelé
le jour du congrès " au moins maintenant les chasseurs du Nord de la France devront
partager les bécasses avec les autres! ". C'est vrai que le nord de Paris est rempli d'abrutis
qui flinguent à tout va sur tous les migrateurs qui les survolent ! Un peu court comme
raisonnement, mais pourtant assez efficace dans l'esprit de certains de nos dirigeants
cynégétiques le jour du congrès! Je vous laisse juger de l'état de notre ünion sacrée
nationale, ça fait peur !
Au moins les Bretons savent de quoi ils parlent, car les bécasses ils connaissent ! Cela
n'est pas le cas de bon nombre de présidents de fédérations. J'ai bien sûr été choqué que
des gens qui ne sont pas concernés par cette chasse (par absence d'oiseau ou simplement
par manque de tradition de cette pratique), puissent soutenir une telle décision.
Est ce que vous trouveriez normal que la Fédération du Pas-de-Calais puisse soutenir un
projet de PMA pigeon dans les cols Pyrénéens en se disant que dans le fond, cela ne
nous concernant que tellement peu, on s'en fout, donc on n'est pas contre ! Bien sûr
nous ne pouvons pas établir de généralité sur ce vote, et je remercie la grande région
nord est qui par la voix de son président, Jacky Desbrosse, a largement soutenu la position
des départements migrateurs opposés à la méthode proposée.
Je voudrais également rendre un hommage particulier à nos amis du Club National des
Bécassiers. Alors là, je ne dirai qu'un mot : Bravo messieurs ! Vous êtes les vrais scientifiques
que nous aimerions tous avoir pour défendre la liste complète de nos espèces
chassables. Vous avez donné votre vie pour la bécasse des bois et vous avez une passion
fusionnelle pour cet oiseau. C'est justement là qu'est le problème ! Comme on dit
souvent, c'est plus de l'amour, c'est de la rage ! En effet, l'amour immodéré que vous avez
pour la bécasse vous amène sur le chemin d'une future chasse perfectionniste à outrance.
Vous aimeriez que les chasseurs qui tuent les bécasses, fassent partie d'une élite
cynégétique préparée. Je n'entends que trop souvent revenir à la charge ces idées sectaires
qui voudraient voir l'interdiction de chasser cet oiseau en battue, par exemple. A
vous entendre, l'obligation d'un brevet bécasse n'est plus très loin, et celle de chasser cet
oiseau uniquement avec un setter anglais parfaitement créancé n'est plus qu'un petit
palier à franchir maintenant que le cadre général semble bien posé !
Voilà donc les explications qui devaient manquer à bon nombre de chasseurs qui ont
découvert cette grande nouveauté.
Je demande aux présidents de fédérations de bien réfléchir à ce qu'ils sont en train de
faire. Ne prenez aucun risque avec l'avenir de nos chasseurs ! Des centaines de milliers
d'entre' eux attendent de vous, leurs élus, que vous fassiez tout pour sauver et reconstruire
la chasse pour les générations à venir. Alors, réfléchissez encore et encore avant
de vous lancer tête baissée dans ce PMA. Je ne suis sûrement qu'un très jeune président
de fédération, mais je connais bien les 35.000 chasseurs du Pas-de-Calais, ce sont des
passionnés et à ce titre, ils ne vous pardonneront jamais une nouvelle erreur stratégique
qui pourrait sonner le glas de la chasse française des migrateurs (et moi non plus
d'ailleurs).
Vous pensez que j'exagère ? Alors, faites appel à votre mémoire. La tristement célèbre
directive européenne N°79-409 n'était-elle pas censée assurer durablement une chasse
apaisée du gibier d'eau ? C'est bien ce que nous avaient laissé entendre nos élus de l'époque
! Dois-je vous rappeler le nombre de contentieux, de réductions des périodes et
d'entraves à la chasse qu'a générés ce texte ? Est-ce un tel scénario que vous voulez
aujourd'hui pour la bécasse et demain pour l'ensemble des migrateurs ?
Non ? Alors, un peu de recul s'impose ! Prenons le temps d'une réflexion élargie comme
d'un vrai débat où nous pourrions envisager toutes les solutions et surtout nous prémunir
de la moindre erreur.
Je demande à chacun de largement relayer ce texte, il y va de notre avenir à tous !
Amitiés en Saint Hubert,
Willy SCHRAEN
Président de la fédération des chasseurs du Pas-de-Calais.







Revenir en haut Aller en bas
Thierry59
sauvaginier passionné
sauvaginier passionné
avatar

Messages : 2484
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 49
Localisation : Cambrésis

MessageSujet: Re: info et debats   Mer 27 Avr - 19:01

No No No comment... silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
info et debats
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» info et debats
» Info sur montesa 315 de 2002
» [Info]Dimensions pneus
» lipo info Zippy
» Roue de secour, info ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VOS VIDEOS,PHOTOS :: photos de chasse,du gibier,de la nature ou l'on se trouvent-
Sauter vers: